Célébration de la journée mondiale de l’Environnement

À l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’environnement, coïncidant avec le 5 juin de chaque année, l’Association des anciens élèves des lycées Malika Gaid et Mohamed Kerouani, en collaboration avec la Wilaya et la Direction de l’Environnement de Sétif, et en partenariat avec l’organisation R20-MED, a organisé une conférence-débat sur l’environnement, les énergies renouvelables, et le développement territorial durable en mettant en lumière le rôle, les missions et les activités menées par le R20 à Oran.

Lors de cette manifestation, qui s’est déroulée le 4 juin 2016 à la salle de conférences Salah Kermi de l’université Ferhat Abbas, les intervenants ont développé différentes thématiques, notamment celles liées au développement des énergies renouvelables en Algérie et l’expérience territoriale spécifique développée au niveau de la wilaya d’Oran par le R20 MED et entrant dans le cadre de la transition énergétique.

Le R20 est une ONG internationale (Regions of Climate Action) créé dans le sillage de l’échec de la COP15 à Copenhague. Elle est présidée par le célèbre acteur américain Arnold SCHWARZENEGGER, qui s’est rendu en 2013 à Oran où a eu lieu la mise en place du bureau du R20 pour la méditerranée créé à Oran suite à l’accord cadre de partenariat, signé en juin 2013 à Alger, entre le gouvernement algérien et le R20 (en présence du Premier Ministre A. SELLAL et M. A. Schwarzenegger).

Le R20 MED intervient dans les domaines de la gestion et de la valorisation des déchets, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables qui constituent les domaines privilégiés définis dans le rapport de l’Algérie à la COP21 (Accord de Paris en Novembre 2016).

Le Wali d’Oran a le poste honorifique de Vice-président du R20 pour l’Afrique du Nord

Les projets pilotes sont initiés dans ces 3 domaines dans un but de :

Démonstration et duplication à l’échelle nationale et à l’échelle de la région méditerranéenne,

Formation et renforcement des capacités institutionnelles à développer au plan local, national et méditerranéen.

Communication sur les bonnes pratiques dans ces domaines.

Les partenaires du R20 à Oran sont :

Les pouvoirs publics et en priorité les responsables de Wilaya (Wali et Directions de l’Environnement, de l’Energie entre autres)

Les collectivités locales

Les acteurs économiques publics et privés et la Chambre de commerce et d’Industrie

La société civile (associations et comités de quartiers).

Sétif, 2ème ville d’Algérie, concernée par le programme R20

L’accord-cadre de partenariat de juin 2013 signé pour 3 années, porte sur la conception et la mise en œuvre d’un programme pilote d’économie verte pour la wilaya d’Oran. Il s’étendra dès la fin de cette année (2016) à plusieurs wilayas d’Algérie et à d’autres pays.

Aussi notre objectif est de saisir l’opportunité du 4 Juin 2016 pour prendre connaissance de l’expérience de l’action territoriale développée par le R20 dans les domaines de :

La gestion et la valorisation des déchets, L’efficacité énergétique et les énergies renouvelables afin du dupliquer (intelligemment et en fonction des conditions et des priorités locales) éventuellement certaines démarches. Faire le lien avec la Conjoncture actuelle (baisse des revenus pétroliers) et les engagements de l’Algérie dans le cadre de l’Accord de Paris.

La conférence s’est déroulée au niveau de l’Amphithéâtre de l’Université Ferhat Abbas de Sétif, suivi d’un débat autour :

Des DEMARCHES à identifier pour démarrer un projet identique à Sétif (préparation, organisation, moyens, et gouvernance).

Des actions qui pourraient être initiées dans le domaine du tri sélectif des déchets ménagers et le recyclage, le domaine du compostage dont le principal bénéficiaire est l’agriculture

Des actions en matière d’EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT et l’éclairage public LED, mais aussi dans le domaine des énergies solaires. A signaler qu’à Oran, un pôle de promotion de l’éco construction d’Oran regroupant plus de 15 acteurs locaux et nationaux, publics et privés, a été mis en place par le Wali par arrêté.

Le débat a permis d’identifier, parmi les participants à l’évènement, les acteurs locaux concernés et pouvant assurer le succès d’un tel projet.